National Center-Latest News-July 12 , 2015

 

 

 

 

 

 

Business Card 3

Perpetual Help

 

Visit: SNAA.ORG
Visit: Telesolidarite.tv
Pour lire le Bulletin Hebdomadaire du Centre National Clicquer sur ce lien: \ https://solidariteflash.wordpress.com/
To read the weekly Bulletin of The National Center Click on this link: \ https://solidariteflash.wordpress.com/

-Thought of The Week
2-Bishop Sansaricq-Homily
3- 24ème Congrès du Renouveau Charismatique Des Haitiens Catholiques d’Outre-Mer –Plus que 4000 Personnes

 

Charis-Foule2

4- Bienvenu à Soeur Lucie Sanon la Superieure Generale de la Congrégation des Soeurs des Fillles de Marie à New York

 

Soeur Lucie

5- Fragments d’éphémère
Jean-Claude Ravet

6- Le Saint-Siège a signé un accord avec « l’État de Palestine »

7- Tensions dans les relations diplomatiques entre Israël et le Saint-Siège

8- Le pape François à La Paz, atmosphère indienne et lunaire

 

Francis-Bolivie

9- Note de décès
10- Proverbes

11- Good to know Upcoming changes to the education systems.
Deacon Paul C. Dorsinville.
12-Diocèse Rockville Centre-Bonne Fête Père Moise

13-In Brief

.

Pensée de la semaine:

“La gaieté est la moitié de la santé.” (Proverbe tchèque).
Thought of the week:

“Joy is half of health.” (Czech proverb).

El pensamiento de la semana:

“La alegría es la mitad de la salud.” (Proverbio Checa).

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Pour lire le Bulletin Hebdomadaire du Centre National Clicquer sur ce lien: \ https://solidariteflash.wordpress.com/
To read the weekly Bulletin of The National Center Click on this link: \ https://solidariteflash.wordpress.com/

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

REFLECTIONS ON THE READINGS OF THE FIFTEENTH SUNDAY IN ORDINARY TIME (JULY 12TH, 2015)
Amos 7, 12-15; Psalm 85; Ephesians 1, 3-19; Mark 6, 7-13 By +Guy Sansaricq

 

Conv30-3-Bishop Sansaricq

 

 

Let us watch the Apostles on their first mission. They are vested with the very authority of Jesus and sent to preach repentance, expel demons and heal the sick. As we see them go, let us take note of two directives Jesus gave them:

First, “take nothing for the journey, no food, no sack, no money.” Is Jesus for real? The point he made is clear. The success of your mission will not depend on you. You must trust divine providence. God will be acting through you. He will not abandon you. This assurance is your first treasure!

Second, be ready for a twofold response to you! Some will welcome you and take care of you; others will hate and persecute you. Do not be disturbed by negative experiences but no matter what happens, maintain your zeal and keep going!

These directives remain true today as ever. The missionary either lay or clergy must be rooted in unshakable trust in God and not rely on worldly goods to accomplish his mission.

“Blessed be God and Father of Our Lord Jesus Christ who has blessed us in Christ with every spiritual blessing in the heavens as he chose us in Him to be holy and without blemish before him.”
(2nd reading) May we know the hope that belongs to our call! (Eph. 1, 18)

REFLEXIONS SUR LES LECTURES DU QUINZIÈME DIMANCHE ORDINAIRE (12 Juillet 2015)
Amos 7, 12-15; Psaume 85; Ephésiens 1, 3-129; Marc 6, 7-13 By +Guy Sansaricq

 

 

 

 

Conv30-3-Bishop Sansaricq

Les Apotres partent pour leur première mission. Jésus les revèt de son pouvoir mais leur donne deux instructions qui provoquent notre réflexion.

D’abord, qu’ils aillent sans sac, sans nourriture et sans argent. Leur richesse c’est leur confiance entière dans le Seigneur. Le succès de leur ministère découle du Seigneur qui les a envoyés et qui ne les abandonnera pas.

Ensuite qu’ils s’attendent à ètre accueillis par les uns et rejetés par d‘autres. Quelque soit le cas, qu’ils persévèrent dans la mission. Qu’ils aillent de l’avant!

Que ces instructions nous éclairent! La foi totale en Dieu est notre première arme de victoire!
La pauvreté de l’Evangélisateur et de l’Evangélisé est un défi que nous devons assumer!

“Le Seigneur lui-mème donnera ses bienfaits et la terre donnera son fruit” (Ps. 85)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

24ème Congrès du Renouveau Charismatique Des Haitiens Catholiques d’Outre-Mer –Plus que 4000 Personnes

 

Charis-Foule2

Le Conseil du Renouveau Charismatique des Haitiens D’outre Mer se prepare à accueillir plus que 4000 participants au 24ème Congrès du Renouveau Charismatique qui aura lieu du 31 Juillet 2015 au 2 Aout 2015 à Meadowlands Exposition Center Secaucus New Jersey. Le Thème de ce Congrès est: “Que Tous soient UN!” (Jean 17:21.) J’ai profité de l’occasion pour avoir un entretien avec Monseigneur Joseph Malagrega, l’aumonier du Renouveau Charismatique des Haitiens d’outre mer.

A24-1 Monseigneur Malagrega

Monseigneur Joseph Malagrega

Marie Joe

Marie Josée Joseph

Rappellons que Monseigneur Joseph Malagrega est l’aumonier du Renouveau Charismatique des Communautés Haitienne et Espagnole des États Unis et Curé de la Paroisse Holy Cross ou il accueille 2000 personnes chaque fin de semaine pour ses celebrations Eucharistiques. Monseigneur Joseph Malagrega est très aimé et respecté au sein du Conseil du Renouveau Charismatique des Haitiens Catholiques d’Outre Mer.
Monseigneur Malagrega et Marie Josée Joseph de concert avec les autres membres du Conseil du Renouveau Charismatique seront les grands architectes de ce 24ème Congrès. Marie Josée

Charismatic3-2014

, administratice du Conseil continue à prouver son grand talent d’organisatrice en étant le bras droit de Monseigneur Malagrega. Jean Robert Themistocle, Gilbert Dabady, Frère Thony Baptiste et le Groupe Effusion seront les grands animateurs de ce 24ème Congrès, le plus grand rassemblement annuel des Catholiques Haitiens de la Diaspora.
“Que tous soient Un” est le Thème du Congrès. Comment peut on participer ensemble au corps et au sang de Jesus Christ et rester désuni? Le Pape Francois surnommé le Pape des Pauvres et de l’Unité l’a mentionné dans son cathechisme du 8 Octobre 2014: Les divisions entre les chrétiens, en blessant l’Église, blessent le Christ et nous, divisés provoquons une blessure au Christ: l’Église, en effet, est le corps dont le Christ est la tête. Nous savons bien combien Jésus avait à cœur que ses disciples demeurent unis dans son amour. Il suffit de penser à ses paroles rapportées dans le chapitre 17 de l’Évangile de Jean, la prière adressée au Père à l’approche de la Passion : « Père saint, garde-les dans ton nom que tu m’as donné, pour qu’ils soient un comme nous » (Jn 17,11).Nous demandons au Seigneur d’envoyer son esprit d’Amour et d’Unité au sein des Participants de ce 24ème Congrès.
Dans son entretien Monseigneur Malagrega nou dit espèrer plus que 4000 Participants. Les Orateurs de ce congrès seront Le Père Gustave Miracle de l’archidiocèse de Boston , le Père Francois Fortin de l’Archidiocèse de Port Au Prince, Soeur Claire Gagné du Renouveau Charismatique d’Haiti, Jim Murphy et Monseigneur Joseph Malagrega
Monseigneur Malagrega nous fit savoir que Les Seances de Dramatisation seront executées par les jeunes du Groupe Fraternité de Miami et Les mimes seront éxécutées par les”Jeunes Disciples” de la paroisse de St. Jerome Brooklyn. Il y aura une séance d’adoration suivie de la procession au Flambeau qui est toujours un moment fort du Congrès. Karine Dunel aura une séance avec les jeunes le Samedi 1er Aout.

Son Excellence Monseigneur Guy Sansaricq, le Directeur executif du Centre National de l’Apostolat Haitien et de Radio Télé Solidarité est très heureux de savoir que la communauté Haitienne sera en grand nombre à ce Congrès. Il félicite le Conseil du Renouveau Charismatique des Haitiens Catholiques d’Outre Mer et les participants en ces mots:
La prière dans l’unité est la vocation première du peuple sanctifié par le sang de l’Agneau. Que le Seigneur ouvre bien large son Coeur pour accueillir vos louanges et supplications! Qu’à partir de ce grand rassemblement une pluie de graces se déverse sur nos communautés pour que grandissant dans la connaissance du mystère du Christ, nous devenions riches en bonnes oeuvres de toute sorte.”

Nous vous exhortons à ecouter l’entretien de Monseigneur Joseph Malagrega où il parle du synode de la Famille à la Cité eternelle du mois d’octobre, de sa Paroisse de Holy Cross et des activités du Renouveau Charismatique pour l’Année 2015. Pour écouter son entretien clicquez sur ce lien: https://youtu.be/U2lLgg8K-_Q

Le Personnel du Bulletin du Centre National et de Radio Télé Solidarité souhaite du Succès à Monseigneur Joseph Malagrega, Soeur Marie Joe et les autres membres du Conseil du Renouveau Charismatique des Haitiens d’Outre Mer à l’occasion de ce 24ème Congrès

Brother Tob

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

24th Congress of The Haitian Charismatic Renewal Movement-More than 4000 participants

 

Charis-Foule2

The Haitian Charismatic Renewal Movement is preparing to welcome more than 4000 participants at their 24th Congress to be held from July 31 2015 to August 2, 2015 at the Meadowlands Exposition Center in Secaucus New Jersey. The Theme of The Congress is “That All be One” (John 17:21) I took the opportunity of this congress to have an interview with Msgr. Joseph Malagrega, the chaplain of the Charismatic Renewal of Haitians overseas.
Monsignor Joseph Malagrega is the chaplain of this great Movement. He is as well the chaplain of the Hispanic charismatic movement and the pastor of Holy Cross Parish where he ministers to 2000 faithful every weekend.

A24-1 Monseigneur Malagrega

Monsignor Malagrega is very much loved and respected in the Haitian Council of Catholic Charismatics.
He and Marie Josee Joseph along with the other members of the Charismatic Renewal Council will be the main architects of the 24th Congress. Mary Joe administrator of the Council continues to prove her talent of organizer in being the right arm of Msgr. Malagrega. Jean Robert Themistocle, Gilbert Dabady, Thony Baptiste and the “Groupe Effusion” will be the animators of the Congress which is still the greatest event of Haitian Catholics outside of Haiti.

How can we participate together in the body and blood of Jesus Christ and still remain divided? Pope Pope Francis known as the Pope of the Poor and of Unity mentioned in his Catechism of October 8, 2014: “The divisions among Christians, wound the Church and Christ. When divided we hurt ourselves and inflict injuries to Christ Himself” The Church, indeed, is the body of which Christ is the head. We know how much Jesus held at heart that his followers remain united in his love. Just think of his words recorded in chapter 17 of John’s Gospel, in his prayer to the Father at the approach of his passion: “Holy Father, keep them in thy name which thou hast given me, that they may be one like us “(Jn 17,11) .We ask the Lord to send his Spirit of Love and Unity among all the participants of this great Congress.
In his interview Monsignor Joseph Malagrega indicated that he hoped to have more than 4,000 participants at the 24th Congress. The Speakers of the congress will be Father Gustave Miracle of the Archdiocese of Boston, Father Francois Fortin of Archdiocese of Port Au Prince, Sister Claire Gagné of Haiti’s Charismatic Renewal, Jim Murphy and Bishop Joseph Malagrega.
Monsignor Malagrega informed us that Dramatization scenes will be run by young Brotherhood of the Miami Group and Mimes will be executed by the “Young Disciples” of the parish of St. Jerome Brooklyn. There will be a session of adoration followed by the “procession au Flambeau” which is always the high point of this gathering. Karine Dunel will conduct a special session with the young people on Saturday August 1st.

His Excellency Bishop Guy Sansaricq, the Executive Director of the National Center for Haitian Apostolate and Solidarity Radio TV is very pleased that the Haitian community will turn out in large numbers at this Congress. He congratulates the Council of the Haitian Charismatic Renewal Council and participants in these words:
How good it is to pray together in unison and hence grow in the understanding of the mystery of Christ. We are the people of the new Covenant sealed with the spirit of the Most High. May the Lord bless abundantly this great gathering and may the many fruits of the Spirit be made increasingly visible in all the parishes and Dioceses of the Diaspora!

We urge you to listen to the interview of Msgr. Joseph Malagrega where he spoke about the Synod of the Family at the Eternal City in October, of his parish of Holy Cross and of the activities of the Charismatic Renewal for the Year 2015. To listen Click on this link: https://youtu.be/U2lLgg8K-_Q

The Staff of The Weekly Bulletin of the National Center and Radio TV Solidarité wishes of success to Monsignor Joseph Malagrega, Sister Mary Joe and the other members of the Council of Charismatic Renewal of Overseas Haitians for this 24th Congress

Brother Tob

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Bienvenu à Soeur Lucie Sanon la Superieure Generale de la Congrégation des Soeurs des Fillles de Marie à New York

 

Soeur Lucie

Le Personel du Bulletin Hebdomadaire du Centre National de l’Apostolat Haitien tient à Informer le peuple de Dieu que la Reverende Soeur Lucie Sanon est en visite à New York. Soeur Lucie est une grande amie du Centre National de L’Apostolat Haitien .

Son Excellence Monseigneur Guy Sansaricq et le Père Yvon Pierre respectivement directeur executif et directeur du C entre National de l’Apostolat Haitien souhaient la plus cordiale Bienvenue à New York surnommmée par le Bienheureux Jean Paul II la capitale du monde.

Soeur Lucie est une religieuse qui a un grand amour pour sa terre natale Haiti et qui a un grand amour pour ses soeurs de la congregation des Filles de Marie. Nous esperons avoir un entretien avec elle pendant son Sejour à New York.
Le Personnel du bulletin Hebdomadaire du Centre Nationalsouhaite un très bon Sejour à New York à la Soeur Lucie
Brother Tob

 

 

 

 

 

Welcome to Sister Lucie Sanon the General Superior of the Congregation of the Sisters of Mary in New York

 

Soeur Lucie

The Personal of the Weekly Bulletin of the National Center of The Haitian Apostolate wishes to inform the people of God that the Reverend Sister Lucy Sanon is visiting New York. Sister Lucie is a great friend of the National Center of the Haitian Apostolate.

His Excellency Bishop Guy Sansaricq and Father Yvon Pierre respectively executive director and director of the National Center of the Haitian Apostolate wish a warm Welcome to Sister Lucie in New York Known by Blessed John Paul II as Capital of the World.

Sister Lucie is a nun who has a great love for her homeland Haiti and has a great love for her sisters of the congregation of the Daughters of Mary. We hope to have a talk with her during her Stay in New York.
The Staff of the Weekly Bulletin wishes a very good Stay in New York to Sister Lucie and ask the people of God to pray for her and the wonderful sisters of the Daughters of Mary
Brother Tob

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Fragments d’éphémère
Jean-Claude Ravet
« Je ne suis rien.
Je ne serai jamais rien.
Je ne peux vouloir être rien.
À part ça, je porte tous les rêves du monde. »
Fernando Pessoa, Bureau de tabac

L’esprit du capitalisme imprègne notre temps. Tout en vient à être marqué du sceau de l’éphémère : c’est le gage d’authenticité, la forme que tout doit prendre à l’intérieur d’un système de production déchaîné et son corollaire, la consommation effrénée. Le monde, les choses, les êtres et la vie même se voient peu à peu transformés avidement en marchandises, en valeurs, en matériaux, en énergie, en capital. Le provisoire, le jetable, sont la norme, au nom du dogme de la croissance et des profits sans fin.

Les élites sont à cet égard des modèles – véritables apôtres des bonnes conduites nous vantant les promesses joyeuses de la malléabilité, de l’adaptabilité et du modelage incessant. Ne pas suivre leur exemple, c’est prendre le risque d’être piétinés par la roue implacable de l’Histoire ou de rejoindre les multitudes de superflus laissés en rade.

Mais l’éphémère n’est pas que la forme de vie des serviteurs dociles et parfois même zélés d’un monde où « l’humanité fait figure de damnée » (Walter Benjamin) ; il s’agit avant tout du signe vivant de notre finitude, de la fragilité de la condition humaine, associé intimement au jaillissement de la vie, à l’expérience de la beauté et à la joie de vivre. On se rappellera le film de Wim Wenders, Les ailes du désir. L’ange Damiel, las de recueillir depuis l’apparition de la vie humaine les moindres signes de sa beauté, finit par renoncer à l’éternité pour embrasser la vie – malgré la mort inéluctable, malgré le désespoir possible, la souffrance. Il souhaite ainsi enfin éprouver la vie dans sa chair, la goûter, la sentir, la toucher, tout ce dont il était témoin dans l’espace terne de l’éternité.

La fragilité est la matière de la beauté de la vie. La mort, sa compagne. L’éphémère est le fil ténu entre la naissance et la mort sur lequel nous faisons l’épreuve de la vie, de sa profondeur et de sa fugacité vertigineuses. Angoisse, joie, beauté, souffrance, espoir et désespoir sont autant de miroitements de la finitude humaine, qui se combinent dans l’existence, la déployant en quête, en pèlerinage, en exode, en exil, en combat, en deuil ou en fête. L’éphémère accompagne l’existence des choses et des êtres. Il est le souffle qui anime le chant à la beauté du monde, le cri de révolte, la supplique devant le mal qu’affronte l’existence, la louange devant la bonté qui la porte, l’amour qui persiste en nous et qui fait vivre.

L’art est certainement une forme émancipatrice de l’éphémère. En plus de nous apprendre à voir – « la réalité sans l’énergie disloquante de la poésie, qu’est-ce ? » (René Char) –, par lui, nous faisons l’expérience de l’inutile comme essentiel. Même l’art le plus évanescent, comme la danse ou le théâtre, nous introduit dans une manière d’être au monde où l’admiration, le recueillement, l’abandon et la célébration sont centrales. L’éphémère ainsi vécu injecte dans l’existence une présence qui persiste dans la durée, demande soin et attention et rappelle notre appartenance à la Terre, en tant qu’êtres sensibles et symboliques.

Le politique se révèle, dans la démocratie, une autre forme libératrice de l’éphémère, lui qui plonge ses racines dans la fragilité et la liberté humaines. Il se refuse à leur esquive, à toute forme de mépris à leur endroit sous la forme de cadres politiques qui légitiment le pouvoir de quelques-uns sur une majorité qui aurait vocation d’obéir. Grâce à la parole partagée et à l’action collective, marquées fondamentalement par l’éphémère, la démocratie permet de s’accomplir en tant qu’êtres libres, mais vise à instituer des espaces civiques nécessaires à la poursuite de cette liberté qui a été mise en œuvre. Elle est ainsi indissociable du souci d’un monde commun, où liberté et responsabilité s’embrassent. L’éphémère dans la vie comme dans l’existence est fondamentalement lié à la volonté de persister, d’habiter le monde et le temps.

Ainsi, l’art et le politique, mais aussi l’éthique, la spiritualité, le religieux, dessinent les voies de résistance possibles au règne du jetable de notre époque, fondé sur le mépris du monde et de la vie, leur réduction en marchandises dans une volonté de puissance et non de service.

L’éphémère de la vie n’implique pas la fatalité d’un avenir bouché, ni la tyrannie du provisoire et de l’accessoire, sans rêve et sans espoir, comme voudraient nous le faire croire les maîtres du temps qui passe. Au contraire, il est une forme de vie dans la liberté qui saisit dans l’instant vécu la réalité porteuse de possibles et qui mobilise nos capacités de création, d’imagination, d’entraide, d’attention à l’autre, d’amour et de révolte. L’éphémère dépouille, en ébranlant les assises routinières de nos vies, en nous ramenant à l’essentiel : une vie dans la liberté et pour autrui, que par toutes sortes d’artifices nous cherchons à esquiver par peur ou par facilité. L’éphémère n’est alors plus vécu comme un alibi à la déresponsabilisation, à l’indifférence, mais comme possibilité inattendue de commencement inouï et inédit.

Exister, n’est-ce pas au fond désirer, être habité et mû par un manque infini, insatiable, qui pousse à être ? « Le Désiré, disait Emmanuel Lévinas, ne comble pas le désir, il le creuse » (Difficile liberté, 1976). Le vide qui l’habite est source de vie, souffle d’un monde humain. En libérant du cercle des besoins, il ouvre à l’aventure non pas de conquête mais de solidarité ; il ouvre au monde, à sa profondeur immatérielle, à l’extraordinaire dans la quotidienneté, à l’invisible du visible, à l’infini du fini. À la transcendance de l’immanence. C’est ce que devrait rappeler le partage du pain, en mémoire de Jésus, dans la tradition chrétienne. Ce pain n’est pas fait pour rassasier, mais pour creuser la faim, la faim et la soif de justice – « cette fugitive des camps des vainqueurs », comme disait Simone Weil. Il fait de la vulnérabilité et du partage le socle des rapports humains et de notre rapport au monde.
Le Saint-Siège a signé un accord avec « l’État de Palestine »
Un accord remplaçant le premier conclu avec l’OLP il y a quinze ans a été signé le 26 juin au Vatican avec l’État de Palestine. Protégeant la vie de l’Église catholique sur ce territoire, cet accord d’une trentaine d’articles réaffirme le soutien pour une solution négociée de paix dans la région.
26/6/15 – 15 H 24
0

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

M.MIGLIORATO/CIRIC/
Mgr. Paul Richard Gallagher, secrétaire du Saint-Siège pour les relations avec les États, le 31 janvier 2015.
Avec cet article
Le Saint-Siège va signer un accord officiel avec « l’Etat de Palestine »
Tensions dans les relations diplomatiques entre Israël et le Saint-Siège
« Self made », introuvable futur
Un an après l’opération « Bordure protectrice », la bande de Gaza reste à reconstruire
« État de Palestine ». Le secrétaire du Saint-Siège pour les relations avec les États, Mgr Paul Gallagher, a souligné l’emploi de cette expression dans l’accord qu’il a signé ce vendredi 26 juin au Vatican avec son homologue palestinien, Riad al-Malki. Le ministre palestinien des affaires étrangères a qualifié l’accord d’« historique ».
Modèle d’accord pour d’autres pays musulmans
Sur 32 articles précédés d’un préambule, cet accord-cadre protège l’activité que l’Église catholique déploie sur cette terre qui a vu naître le Christ. Il garantit la liberté religieuse et l’accès aux lieux saints. Il sert aussi à régler les questions fiscales et immobilières liées à cette activité. En ce sens, Mgr Gallagher espère qu’il puisse servir de modèle à d’autres ententes dans des pays à majorité arabe et musulmane, où les chrétiens sont minoritaires.
Conclu le mois dernier, juste avant la canonisation de deux Palestiniennes, l’accord remplace un premier texte signé en 2000 avec alors l’OLP (Organisation de la Libération de la Palestine). Les rapports diplomatiques du Saint-Siège avec la Palestine remontent à la suite des accords d’Oslo de 1993.
» Lire aussi :Laurent Fabius essuie une rebuffade au Proche-Orient
Espoir de stimuler résolution du conflit israélo-palestinien
Au-delà de ses dimensions juridique et diplomatique, l’accord revêt une portée politique. Comme l’avait souligné le négociateur en chef du Saint-Siège, Mgr Antoine Camilleri, avant la signature, il vise à « aider les Palestiniens à voir établi et reconnu un État de Palestine indépendant, souverain et démocratique qui vive en paix et sécurité avec Israël et ses voisins ».
Mgr Gallagher a ajouté espérer que l’accord puisse servir de « stimulant » à une résolution du conflit israélo-palestinien alors que le processus de paix piétine, comme Laurent Fabius, ministre français des affaires étrangères, vient d’en faire l’amer constat après une tournée dans la région. Mais dès l’annonce de la signature de l’accord avec le Saint-Siège, ce même 26 juin, Israël a exprimé son « regret ».
La solution en faveur de deux États est une position constante du Saint-Siège, dont la reconnaissance de l’État de Palestine s’appuie sur celle assurée par les Nations unies depuis 2012 d’un « État observateur non-membre » de l’ONU. Un statut qu’a rappelé Mgr Gallagher.
Le Saint-Siège négocie par ailleurs un accord similaire avec Israël, mais sans succès à ce jour.
Sébastien Maillard (à Rome

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Tensions dans les relations diplomatiques entre Israël et le Saint-Siège
Alors qu’Israël s’inquiète du récent accord entre le Saint-Siège et la Palestine, la Cour suprême est revenue sur sa décision d’avril de préserver les propriétés de l’Église dans la vallée de Crémisan
8/7/15 – 16 H 30
0
Avec cet article
Le Saint-Siège a signé un accord avec « l’État de Palestine »
La Cour suprême israélienne sauvegarde la vallée de Crémisan
L’accord économique, pomme de discorde entre Israël et le Saint-Siège
« Self made », introuvable futur
Le Vatican a refusé de donner suite aux demandes israéliennes d’obtenir le texte de l’accord signé le 26 juin dernier entre le Saint-Siège et l’État de Palestine, a indiqué mardi 7 juillet un haut responsable diplomatique israélien au quotidien Haaretz.
À lire > Le Saint-Siège a signé un accord avec « l’État de Palestine »
Après la signature de ce texte qui formalise les relations le Saint-Siège et la Palestine, et contient huit avenants concernant l’activité de l’Église catholique dans les territoires palestiniens, l’ambassadeur israélien près le Saint-Siège, Zion Evrony, avait tenté d’obtenir de ses interlocuteurs au Vatican plus d’informations sur l’accord.
Israël souhaite voir une copie complète du traité
Lors de ses trois rencontres avec les responsables de diplomatie vaticane, il avait également demandé une copie complète du traité pour vérifier qu’il ne contient aucune mesure violant les accords qui lient le Vatican et Israël, même si ces deux parties butent depuis plusieurs années sur la conclusion d’un accord similaire.
À lire > L’accord économique, pomme de discorde entre Israël et le Saint-Siège
De hauts fonctionnaires du ministère israélien des affaires étrangères ont également rencontré le nonce apostolique en Israël pour lui faire une demande similaire.
Israël préoccupé
Selon la source d’Haaretz au ministère, dans les quatre cas, le Vatican a refusé les demandes israéliennes, ne fournissant que les trois premières pages d’introduction qui mettent l’accent sur le droit des Palestiniens à un État indépendant en Cisjordanie, à Gaza et à Jérusalem-Est, sur la base des lignes de 1967, et qui vivrait en paix et en sécurité aux côtés de ses voisins.
Selon le responsable israélien cité par Haaretz, le Saint-Siège attend la ratification de l’accord par le pape et la partie palestiniennne pour rendre public son texte intégral. « Ils nous ont simplement répété que nous n’avons rien à craindre, car l’accord avec les Palestiniens ne contredit pas l’accord avec Israël », explique-t-il.
Les préoccupations israéliennes portent notamment sur le statut des lieux saints chrétiens qui se trouvent au-delà de la ligne verte, notamment à Jérusalem-Est, dans des zones sous souveraineté israélienne ou sous contrôle militaire.
« Nous regrettons les textes qui ignorent les droits historiques du peuple juif sur la Terre d’Israël »
Israël soupçonne également que l’accord contredise les textes similaires qu’il a signés avec le Saint-Siège.
Immédiatement après la signature de l’accord du 26 juin, le ministère israélien des affaires étrangères avait déploré la décision du Saint-Siège de reconnaître la Palestine comme un État. « Cette étape hâtive nuit aux perspectives de faire promouvoir un accord de paix et aux efforts internationaux visant à convaincre l’Autorité palestinienne de revenir à négociations directes avec Israël ».
« Nous regrettons également les textes unilatéraux qui, dans l’accord, ignorent les droits historiques du peuple juif sur la Terre d’Israël et sur les lieux saints du judaïsme à Jérusalem », avait ajouté le porte-parole du ministère des affaires étrangères Emmanuel Nahshon.
La Cour suprême d’Israël revient sur sa décision de préserver la vallée de Crémisan
Ces déclarations israéliennes interviennent le jour même où la Cour suprême d’Israël donnait son nihil obstat à la construction du mur de séparation dans la vallée de Cremisan, contredisant une de ses précédentes décisions.
En avril dernier, la plus haute instance judiciaire israélienne avait, au terme de près de 10 ans de procédure, rejeté le tracé retenu par le ministère israélien de la défense et a demandé à l’État israélien de considérer d’autres options qui causeraient moins de tort aux populations locales, au couvent de religieuses salésiennes et au monastère salésien tout proche.
À lire > La Cour suprême israélienne sauvegarde la vallée de Crémisan
La reprise des travaux autorisée mardi par cette même cour ne prévoit plus qu’une légère variante par rapport au tracé précédent : les deux couvents salésiens demeureront en territoire palestinien et continueront à être accessibles à partir de la ville de Beit Jala alors que le mur englobera dans la partie israélienne les fonds agricoles de la vallée de Cremisan appartenant à 58 familles palestiniennes de la zone.
« Une réaction face à la récente reconnaissance officielle de l’État de Palestine »
Selon Mgr William Shomali, vicaire patriarcal latin pour Jérusalem, « le changement drastique par rapport à la décision précédente peut constituer une réaction face à la récente reconnaissance officielle de l’État de Palestine de la part du Saint-Siège ».
« Nous avons la sensation que, comme dans d’autres cas, la réponse est arrivée au travers de la politique du fait accompli », a regretté le responsable catholique qui se dit « surpris par l’incroyable décision de la cour ».
Nicolas Senèze (avec Haaretz et Fides)

Le pape François à La Paz, atmosphère indienne et lunaire

 

Francis-Bolivie

Dans le cadre aride et pittoresque des montagnes encerclant La Paz, la capitale de Bolivie, le pape François a reçu, mercredi 8 juillet, un accueil valorisant les traditions indiennes du pays, à plus de 4 000 mètres d’altitude.

VINCENZO PINTO/AFP
Le pape François et le président bolivien Evo Morales à l’éaroport d’El Alto, en Bolivie, le 8 juillet 2015.
Avec cet article
À Quito, la leçon d’écologie et de « cohabitation citoyenne » du pape François
À Quito, la leçon d’écologie et de « cohabitation citoyenne » du pape François
Les petites piques du pape François au président équatorien
À Quito, l’hymne au « don de soi-même » du pape François
Changement de pays et de décor. Arrivant d’Équateur, le pape François a posé le pied en Bolivie, mercredi 8 juillet, à l’aéroport d’El Alto, voisin de la capitale du pays, à plus de 4 000 mètres. Cette altitude n’a pas semblé gêner Jorge Bergoglio, âgé de 78 ans et opéré dans sa jeunesse d’une partie d’un poumon.
Le haut plateau, d’où émergent à l’horizon des pics enneigés, a offert un cadre des plus pittoresques à la cérémonie officielle d’accueil, où « l’État plurinational de Bolivie » a mis en avant ses racines indiennes. À l’orchestre militaire, en impeccable uniforme rouge, se sont mêlées les notes des flûtes d’Indiens en tenue traditionnelle. Les couleurs chatoyantes des panchos, portés par nombre de personnes dans la foule, étaient accentuées par celles du soleil couchant. Elles ajoutaient à leur façon d’autres notes authentiques à ce temps de bienvenu organisé près de l’aéroport international le plus haut du monde.

> A lire : les étapes du voyage du pape François en Amérique latine
Pancho blanc et ‘chullpa’
Dans son discours en réponse à celui d’Evo Morales, le président bolivien d’origine indienne, le pape François a salué la capacité du pays comptant 36 langues indigènes à valoriser cette identité plurielle. Lui-même l’incarnait, revêtu d’un pancho blanc et portant autour du cou le ‘chullpa’, où sont rangées les feuilles de coca qu’il n’a pas, semble-t-il, mâchées.
Dans la lumière rasante, la papamobile, 4×4 blanche à l’immatriculation vaticane, a disparu à l’horizon du plateau vers La Paz dans un nuage de poussière soulevée par la foule la poursuivant à pied en courant. Les périphéries, vers lesquelles le pape François ne cesse de pousser son Église, n’ont jamais paru aussi proches.
La nuit était tombée lorsque le pape a gagné la capitale, située plus bas à 3 600 mètres. Non sans avoir, en route, fait une halte à l’endroit où, le 21 mars 1980, fut assassiné le père jésuite et cinéaste, P. Luis Espinal, sous la sanglante dictature Meza. Micro en main, Jorge Bergoglio a fait mémoire de ce frère et fait prier un court instant la foule, qui a repris aussitôt ses cris de joie.
Crucifix insolite
Des cris festifs, rythmés de tambours, qui ont repris de plus belle lorsque le pape est sorti du palais présidentiel, où il avait retrouvé Evo Morales. Parmi les nombreux cadeaux et décorations offerts par le chef d’État bolivien figurait un insolite Christ en croix sur un marteau et une faucille, décrit comme cher au P. Espinal.
Dans l’austère cathédrale de La Paz, le pape a rendu hommage aux « traditions populaires locales », à nouveau mises en valeur. Il a aussi décrit la beauté du lieu : « Sur la route vers la cathédrale j’ai pu admirer les sommets du Hayna Potosí et de l’Illimani, de cette ‘jeune montagne’et de celle qui indique ‘le lieu d’où surgit le soleil’. J’ai aussi vu comment de manière artisanale beaucoup de maisons et de quartiers se confondent avec les flancs de la montagne et j’ai admiré certaines œuvres de votre architecture. »
Le pape François n’aura, en réalité, pas eu le temps de voir La Paz. Par souci de santé, son séjour dans la capitale n’a duré qu’au total quatre heures. En fin de soirée, il a gagné par avion Santa Cruz, autre grande ville du pays située, elle, à 400 mètres.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Un point tournant dans l’Église
Gregory Baum
L’auteur est théologien

Le Synode des évêques sur la famille marque un changement de cap dans l’approche pastorale de l’Église catholique.

Convoqué par le pape François en octobre 2014, le Synode des évêques sur la famille s’est réuni dans le but de rendre plus ouverte la pratique pastorale de l’Église touchant la famille et le mariage. Dans son exhortation La joie de l’Évangile, publiée en 2013, le pape a exprimé son désir d’une Église accueillante et solidaire des pauvres. Bien des observateurs s’attendaient ainsi à une prise de position plus favorable à l’égard des couples divorcés ou vivant hors mariage, ainsi qu’à l’égard des gais et lesbiennes dans l’Église. Grande a été la déception lorsque les médias ont annoncé que les paragraphes favorisant l’admission à la communion eucharistique des catholiques divorcés et remariés et l’accueil respectueux des homosexuels n’avaient pas obtenu les deux tiers des votes nécessaires à leur adoption officielle.

Pourtant, un regard plus attentif sur la Relatio, la présentation officielle des prises de positions du Synode, montre que ce dernier a été le lieu d’un étonnant tournant dans la pastorale de l’Église catholique. Dans plusieurs paragraphes, les évêques reconnaissent que dans le monde actuel, la famille traditionnelle a été fragilisée : bien des gens vivent dans des unions qui ne sont pas bénies par l’Église, se débrouillent seuls avec leurs enfants, ou encore vivent l’expérience d’une famille recomposée. Les évêques n’ont pas de mépris pour les catholiques qui se trouvent dans de telles situations. Reconnaissant l’importance de la vie affective, ils ne s’étonnent pas que les gens veuillent vivre en famille, même dans des conditions inhabituelles.

Les évêques ont accepté d’être guidés dans leurs réflexions par un principe théologique novateur. Ils se réfèrent à une affirmation quasi paradoxale du concile Vatican II : d’un côté, l’Église catholique est la seule véritable Église et, de l’autre, les différentes Églises chrétiennes communiquent également le baptême et les vérités évangéliques, signes de la présence de Dieu, faisant ainsi partie du mystère ecclésial. Les évêques se sont inspirés de cet argument pour affirmer d’une manière aussi paradoxale que le mariage catholique, sacramentel et indissoluble, est l’institution voulue par Dieu, mais que les autres unions, stables et moins stables, contiennent souvent aussi des éléments positifs, comme l’appui mutuel, l’amour, le service et la fidélité, tous des signes de la présence de Dieu, méritant par là le respect de l’Église.

Ce respect exige un tournant dans la pratique ecclésiale, une approche pastorale sensible aux effets positifs des unions civiles. Le Synode a achoppé sur trois points qui touchaient à l’admission à la communion eucharistique des catholiques divorcés et remariés et à la reconnaissance des dons et des qualités que les personnes homosexuelles ont à offrir à la communauté chrétienne – ils n’ont pu recueillir une majorité des deux tiers. Cet échec ne change pas le résultat extraordinaire du Synode, soit l’ouverture à une nouvelle pastorale à l’égard des familles blessées, inspirée par la miséricorde et sensible aux signes de la présence de Dieu parmi elles.

François n’est aucunement déçu. Les perspectives proposées en 2014 doivent être discutées et précisées au sein des Églises locales, afin de préparer la poursuite du Synode, prévue en octobre 2015. Pour faciliter le dialogue, François a pris une décision sans précédent, exigeant que le rapport final du Synode 2014 publie tous les paragraphes, y compris ceux qui n’étaient pas appuyés par une majorité des deux tiers, et le résultat du vote, paragraphe par paragraphe. Par ce geste, il envoie un message aux évêques et aux Églises locales : il appuie une plus grande ouverture aux couples divorcés remariés et aux personnes homosexuelles et veut qu’en regardant le nombre des votes – les points litigieux ayant recueilli la majorité simple –, on reconnaisse qu’un tournant irréversible a eu lieu dans la pastorale de l’Église catholique.

 

 

 

 

 

 

 

 

LE COLLÈGE PASTORAL EST EN DEUIL

A0001-Flowers

Le Collège Pastoral vous annonce avec infiniment de peine la mort de Steven Délice, petit-neveu d’Immacula Dorcely, ancienne Etudiante du Collège et monitrice en 2ème année. Steven Délice, né le 7 Octobrte 1980, est retourné à la maison du Père le 26 Juin 2015. Son exposition de 8h a.m. – 9h30 a.m et ses funérailles de 9h30 à 11h a.m auront lieu le Samedi 18 Juillet à l’Eglise Baptiste d’expression française (209 Clermont Ave – Brooklyn, NY 11205).

Nous reccommandons à vos ferventes prières la maman du défunt: Islande Pierre-louis; son père: Luckner Délice; ses frères st soeurs: Stéphanie, Jeffrey, Carl Ashton et Princesse Catherine Délice et tous les autres membres de la famille affectés par ce deuil spécialement Immacula Dorcély.

QUE L’AME DE STEVEN DELICE REPOSE EN PAIX
PAR LA MISÉRICORDE DE DIEU!

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Mr Oralus Lande est retourné à la maison du Père

Oralus

Le Centre National de l’Apostolat Haitien a le regret de vous annoncer le grand voyage de Mr Oralus Lande, le cousin de notre soeur Adeline Sanon , ancienne étudiante du Collège Pastoral et membre du Centre National de l’Apostolat Haitien survenue le 27 Juin 2015 dans sa residence privée à Chicago à l’age de 73 Ans

Le Centre Nationalde l’Apostolat Haitien à l’étranger presente ses sincères Condoleances aux enfants du regretté Oralus Lande : Gelaine Lande, Mia Lande, Gregory Lande, Grande Lande, Branda ,Shackelford Lande,son frère Eric Lande cousine Adeline Sanon , sa nièce et son neveu Alexandra Joe Lande, James Landeet à toute la famille éprouvée par ce deuil

Les funerailles du regretté Oratus Lande auront lieu le Samedi 11 Juillet 2015 à 11:00 heurs Am à la Paroisse Our Lady of Peace de Chicago. Le Wake aura lieu le Samedi 11 Juillet de 9 heures à 11:00 heures AM toujours à la Paroisse Our Lady of Peace.

Les Prières de Monseigneur GuySansaricq et du Père Yvon Pierre sont avec la famille Lande en ce moment de Tristesse
Le Centre National

Mr Lande Oralus is back in his Father’s house
The National Center for Haitian Apostolate regrets to announce the wonderful trip of Mr. Oralus Lande, the cousin of our sister Adeline Sanon, former student of the Pastoral College and member of the National Center of The Haitian Apostolate occurred on June 27, 2015 in his private residence in Chicago at the age of 73 years.

Sincere condolences of The National Center of the Haitian Apostolate to the children of the late Oralus Lande: Gelaine Lande Lande Mia, Gregory Lande Lande Grande, Branda, Shackelford Lande, his brother Eric Lande , his cousin Adeline Sanon, his niece and nephew Alexandra Lande his Joe, James Lande and all other extended family and friends

The funeral of the late Oratus Lande will take place on Saturday, July 11, 2015 at 11:00 Am at Our Lady of Peace Parish in Chicago. Wake will be held on Saturday, July 11 from 9:00 to 11:00 AM always at Our Lady of Peace Parish

The Prayers of Bishop GuySansaricq and Father Yvon Pierre are with Lande family in this moment of sorrow
The National Center

 

 

 

Le regretté Altimé Gabriel est retourné

Fleurcondo

Le Personnel du Bulletin Hebdomadaire du Centre National de l’Apostolat Haitien à l’etranger est triste de vous annoncer que Altimé Gabriel , l’oncle de’artiste Jean Robert Themistocle est retourné à la maison du Père le Vendredi 26 Juin 2015 à l’age de 69 ans

Le Regretté Altimé vivait à Montreal. Ses funerailles ont eu lieu le Samedi 4 Juillet 2015. Le Centre National de l’Apostola Haitien à l’etranger presente ses sincères à sa femme Marie Claire Gabriel , ses 2 enfants Emmanuel et Alexandre Gabriel , son neveu Jean Robert Themistocle , tous les membres de sa famille et amis eprouvés par ce deuil

Les Prières de Monseigneur Guy Sansaricq et du Père Yvon Pierre sont avec la famille Gabriel et Themistocle en ce moment de grande tristesse
Centre National

Proverbes:
1. Konn li pa di lespri pou sa
2. Manman chen pa janm mòde pitit li jous nan zo
3. Rat manje kann, zandolit mouri inosan
4. Bèl pawòl pa vle di verite pou sa
5-Gonflemàn moun rich , vanje grangou pòv
6- Je Wouj pa Boule Kay

 

 

 

 

 

 

 

 

Good to know Upcoming changes to the education systems.

 

Deacon Paul

Deacon Paul C. Dorsinville.
The U.S. Congress is in the process of modifying “No Child Left Behind” enacted under Pres.G.W.Bush.
The majority of States has adopted a Common Core Curriculum with some emphasis still on testing, but there is push-back in many places. We are awaiting a final product.
New York State has recently enacted some changes. And parents and guardians of schoolchildren are targeted for outreach during the Summer.
In any case, education in the U.S.A. involves a partnership between the student, the parent/guardian, the teacher(s), the guidance counselor and support staff, and the administration. Haitian parents and guardians need to understand there is no such thing as giving “carte blanche” to the school. They have to sign for any ” Individual Education Plan” proposed by the school. They are entitled to explanation and translation before doing anything to make sure that what is offered will provide for the needs and goals of each child. The ministers and education professionals in each church must find the way to empower said parents and guardians. The future of the community is at stake!
+ + +.
Le Congrès des Etats-Unis a commencé le processus pour modifier la plus récente loi d’éducation fédérale passée sous Prés. G.W.Bush, “No Child Left Behind”.
La majorité des Etats a adopté un curriculum de “Common Core” avec encore de l’emphase sur les tests, mais en plusieurs endroits il y a de l’opposition. Nous attendons encore le produit final.
L’Etat de New York vient d’introduire certains changements. Et une campagne a commencé pour rejoindre parents et gardiens d’élèves pendant l’Eté.
Dans tous les cas, l’éducation aux Etats-Unis se fait à partir d’un partenariat entre l’élève, le parent/gardien, le(s) professeur(s), le “guidance counselor”et le staff de support, et l’administration. Les parents et gardiens Haïtiens ont besoin de comprendre qu’il n’est pas question de donner “carte blanche”à l’école. Ils doivent accepter et signer pour le “Plan d’Education Individuel” proposé par l’école. Ils ont droit à une bonne explication et traduction avant de faire quoique ce soit pour s’assurer que ce qui est offert va satisfaire les besoins et objectifs de chaque élève. Les ministres et les professionels d’éducation de chaque église doivent trouver la façon pour que parents et gardiens exercent leur responsabilité. C’est l’avenir de notre Communauté qui est en jeu!
# # #.

 

 

 

 

 

 

 

 

Diocèse de Rockville Centre -Bonne fête Père Moise Aimé

 

 

Father Moise25

 

 

 

Bonne fête Père Moise Aimé Le Centre National de L’Apostolat Haïtien est heureux d’annoncer aux Chrétiens Haïtiens d’Haïti et de la diaspora que le Mercredi 15 Juillet marque l’anniversaire du Révérend Moise Aimé, Le pionnier des prêtres Haïtiens du Diocèse de Rockville Centre et le Leader Spirituel de la grande Communauté Haïtienne de la paroisse médaille miraculeuse de Wydanch Le Père Moise est un Homme humble, très attaché à la Sainte Vierge Marie, dévoué, il est un travailleur infatigable dans la Vigne du Seigneur.

Bonne Fête Très Cher Père Moise écrit Son Excellence Mgr. Guy Sansaricq. Bonne Que tu sois toujours animé de cette joie profonde et de cette paix du Coeur qui marquent invariablement les ames priantes. Dans le ministère sacerdotal on est continuellement en rapport avec le sacré. L’on finit par ètre graduellement imprégné des dons d’en-haut. Qu’en avancant en age, tu te sentes de plus en plus raffermi dans ta vocation de disensateur des dons divins.
En fraternelle amitié.

+Guy

” Le Centre National de L’Apostolat Haïtien se joint à sa famille, à son diocèse, aux paroissiens et paroissiennes de sa Communauté de foi pour lui souhaiter un HEUREUX ANNIVERSAIRE de Naissance. Le Centre invite tous les Catholiques de la diaspora et D’Haïti à prier pour le Père Moise en ce faste occasion. Que le Seigneur soit son bouclier et Manman Marie sa protectrice.

 

Le Centre National

 

 

In Brief

 

College Pastoral

 

Frères et Soeurs: 

 

VOULEZ-VOUS AVOIR UNE BONNE FORMATION BIBLIQUE?

VENEZ AU COLLÈGE PASTORAL !

VOULEZ-VOUS CONNAITRE LA DOCTRINE DE L’ÉGLISE CATHOLIQUE ?

VENEZ AU COLLÈGE PASTORAL !

VOULEZ-VOUS MIEUX DÉVELOPPER VOTRE SPIRITUALITÉ?

VENEZ AU COLLÈGE PASTORAL !

VOULEZ-VOUS APPROFONDIR LES RÉALITÉS HAITIENNES ?

VENEZ AU COLLÈGE PASTORAL !

@@@@@@@@@@@@@

Les cours se donnent chaque 2 Samedis de 10 :00 a.m. à 4 :00 p.m. et le programme s’étend sur une période de 3 ans à raison de 13 Samedis par an, de Septembre en Juin.

Les inscriptions sont ouvertes du 1er Juillet au 6 Septembre du Lundi au Vendredi entre 10h a.m. à 4h p.m. à l’adresse suivante : 332 East 32nd Street – Brooklyn, NY 11226.

@@@@@@@@@@@@@

ORIENTATION & INSCRIPTION

DATE :                        Dimanche 6 Septembre 2015

LIEU :                 Gymnasium de l’École de Saint Jérôme

ADRESSE:                   465 East 29th Street – Brooklyn (Newkirk & Foster)

TEL:                             (718) 856-3323

HEURE:             5 h P.M.

 

 

 

 

INVITATION WILL FOLLOW

 

 

 

  • ilgrimage To BaltimoreYou are all invited  to a great pilgrimage on the sites of Mother Marie  Lange  and to a promenade  at Baltimore Inner HaborSATURDAY JULY 18, 2015DONATION $60.00 (if you pay before June 18, $65.00 after that)SPONSORED BY THE”PIERRE TOUSSAINT AND MOTHER MARY LANGE INFORMATION AND SERVICE CENTER”N.B-WE WILL BE DIRECTED BY FR. MAURICE ELDER HYPPOLITE,SDB, coming from Haiti==========================================================LEAVING: Saturday July 18 at 7:30 a.m.Boarding: 1921 John F. Kennedy Blvd. Jersey City, NJ (Between Fulton & Woodlawn Aves.)RETURNING: Saturday 18 at 5:30 p.m.Boarding: 5:00 p.m.Arrival # 9:00 p.m.For more information please : CALL: 201-332-6753Max Auguste, Director
  • 24ème Congrès du Renouveau Charismatique des Haitiens d’Outre Mer
  • HAÏTIEN DE L’AN 2015Cliquez Ici Date:Vendredi 31 Juillet 2015 Samedi 1 Août 2015 Dimanche 2 Août 2015 Location:Meadowlands Exposition Center 355 Plaza Drive Secaucus, New Jersey 07094 Information?INVITATION WILL FOLLOW
    • ilgrimage To BaltimoreYou are all invited  to a great pilgrimage on the sites of Mother Marie  Lange  and to a promenade  at Baltimore Inner HaborSATURDAY JULY 18, 2015DONATION $60.00 (if you pay before June 18, $65.00 after that)SPONSORED BY THE”PIERRE TOUSSAINT AND MOTHER MARY LANGE INFORMATION AND SERVICE CENTER”N.B-WE WILL BE DIRECTED BY FR. MAURICE ELDER HYPPOLITE,SDB, coming from Haiti==========================================================LEAVING: Saturday July 18 at 7:30 a.m.Boarding: 1921 John F. Kennedy Blvd. Jersey City, NJ (Between Fulton & Woodlawn Aves.)RETURNING: Saturday 18 at 5:30 p.m.Boarding: 5:00 p.m.Arrival # 9:00 p.m.For more information please : CALL: 201-332-6753Max Auguste, Director
    • 24ème Congrès du Renouveau Charismatique des Haitiens d’Outre Mer
    • HAÏTIEN DE L’AN 2015Cliquez Ici Date:Vendredi 31 Juillet 2015 Samedi 1 Août 2015 Dimanche 2 Août 2015 Location:Meadowlands Exposition Center 355 Plaza Drive Secaucus, New Jersey 07094 Information?

La Mission Catholique Haitienne Notre Dame de Fatima d’Orlando (MCHNDFO) vous informe que le Rassemblement Charismatique Régional avec Sœur Claire Gagné se tiendra les 10, 11, 12 et 13 Août prochain (voir information ci-après et pièce jointe).
D’ores et déjà nous vous souhaitons un rassemblement riche en délicatesses de Dieu et en nouvelle effusion de l’ Esprit Saint.
DATE Du 10 au 13 Août 2015
LIEUX Ste Rose de Lima, Poinciana: 10 et 11 Août 2015
St. Joseph, Winter Haven: 12 Août 2015
Mission Catholique Notre Dame de Fatima d’Orlando: 13 Août 2015

ANIMATEURS: Gilbert Dabady et Réginald Magloire

Pour informations additionnelles, prière de contacter le bureau du Ministère Haitien au 407-246-4922

Sheila Henry
Administrative Assistant- Haitian Ministry
Secretariat for Evangelization and Family Life
407-246-4922

Sheila Henry
Administrative Assistant- Haitian Ministry
Secretariat for Evangelization and Family Life
407-246-4922

Leave a Reply